La proie du dragon – Florence Cochet

laproiedudragon

« Le rat mouillé qui fit son apparition, flottant dans ses vêtements, avait un air fragile qui le toucha. Son visage impassible le rassura. Elle aurait pu – voire dû – s’écrouler après les événements qu’elle avait vécus. Au contraire, elle semblait les avoir intégrés. Il était curieux de savoir ce qu’elle avait de si spécial. »


Résumé :

« L’humanité a failli être décimée lors d’une apocalypse déclenchée par des intelligences artificielles. Trois siècles plus tard, le fléau a été maîtrisé par le gouvernement grâce à un contrôle strict des technologies. C’est dans ce monde que la jeune Lutessa vit paisiblement avec son père qu’elle adore. Jusqu’au jour où il sabote son concours d’entrée à l’Institut des Technologies, brisant son rêve de devenir ingénieure. De quoi veut-il la protéger en l’empêchant de partir étudier à la capitale  ? Le pire survient quelques jours après lorsque Lutessa est infectée par de dangereux nanorobots. Emmenée de force dans les laboratoires du gouvernement, Lutessa découvre que les apparences sont souvent trompeuses. Les autorités veulent-elles protéger les citoyens ou, au contraire, les asservir  ? Lutessa se retrouve au cœur d’enjeux qui vont la mettre  sur les traces de ses origines et de sa mission… Dans la guerre entre l’homme et la machine, elle est la clé de la paix. »
Un grand merci aux éditions Dream Land pour l’envoi de ce livre !

Mon avis :

Je vais d’abord parler rapidement de détails esthétiques, sans doute superficiels pour certains, mais importants à mes yeux. Tout d’abord, le titre « La proie du dragon ». Je comprends pourquoi il a été choisi, mais je ne le trouve pas spécialement pertinent par rapport à l’histoire. Quant à la couverture : je ne la trouve pas attirante et encore moins vendeuse. Alors oui, « ne jugeons pas un livre par sa couverture », mais soyons honnête, 90% d’entre nous le faisons… Je le fais (no shame) et celle-ci ne me convainc pas. En toute honnêteté, si je vois cette couverture au milieu de X livres dans un rayon, je ne suis pas certaine de le prendre pour en lire le résumé. Le fond avec la ville est bien, les couleurs aussi, mais le personnage (bien que le style vestimentaire colle aux descriptions du roman) fait un peu tache. Mais bon, les goûts et les couleurs…

Passons maintenant au plus important : l’histoire ! Ce roman, qui est le premier tome d’une série, détient un fort potentiel. L’univers et l’intrigue sont très prometteurs et j’ai tout de suite été emballé par l’utilisation des Intelligences Artificielles. C’est la première fois que je lisais des histoires avec des IA et cela m’a donné envie de lire plus de SF qui en parlent !

L’univers m’a fait pensé à un mix entre Code Lyokko (vous vous souvenez de ce dessin animé ?) et le film Avatar, pour le côté « informatique, connexion, transfert d’esprit ». J’ai tout bonnement adoré cela ! C’est très créatif et j’ai vraiment adoré les moments où nous suivions les personnages dans ce monde parallèle.

Malheureusement, je n’ai pas réussi à m’attacher plus que cela aux protagonistes et Lutessa m’a un peu agacé par moment. J’ai d’ailleurs préféré les personnages secondaires que j’ai trouvé plus matures et intéressants. J’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire au début du roman, car l’écriture me gênait un peu. C’est assez subjectif d’apprécier une plume ou non. D’autres lecteurs ne trouveraient sans doute rien à redire sur celle-ci, j’en ai bien conscience, mais je l’ai trouvé un peu froide à certains passages. Je me demande si cela est dû au fait qu’il y ait, je trouve, beaucoup de phrases courtes…
En revanche, lorsque l’action s’est mise en place et que les éléments commençaient à s’emboiter pour tisser l’intrigue, ça allait beaucoup mieux et j’ai pris du plaisir durant ma lecture.

En conclusion : Un premier tome prometteur dont l’univers original m’a conquise. Même si ce roman n’a pas totalement fonctionné avec moi, j’ai passé un bon moment de lecture !

IMG_7779

Détails :

Autrice : Florence Cochet
Edition : Dream Land
Prix : 16€50
Pages : 320

 

Vous connaissez cette autrice ? Vous avez lu ce livre-ci ? Il vous tente ? 🙂

Publicités

10 réflexions au sujet de « La proie du dragon – Florence Cochet »

  1. Une super chronique, le livre part tout de suite dans ma wishlist 😉 (Ah et je suis tout à fait d’accord pour la couverture, même si l’idée est bonne, le résultat final ne fonctionne pas forcément pour moi lol)

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s