Anima – Wajdi Mouawad

Anima

« Les humains ne sont pas tous des pièges, ils ne sont pas tous des poisons, je veux dire par là qu’ils ne sont pas tous des humains, certains n’ont pas été atteints par la gangrène. »


Résumé :

« Lorsqu’il découvre le meurtre de sa femme, Wahhch Debch est tétanisé : il doit à tout prix savoir qui a fait ça, et qui donc si ce n’est pas lui ? Éperonné par sa douleur, il se lance dans une irrémissible chasse à l’homme en suivant l’odeur sacrée, millénaire et animale du sang versé. Seul et abandonné par l’espérance, il s’embarque dans une furieuse odyssée à travers l’Amérique, territoire de toutes les violences et de toutes les beautés. Les mémoires infernales qui sommeillent en lui, ensevelies dans les replis de son enfance, se réveillent du nord au sud, au contact de l’humanité des uns et de la bestialité des autres. Pour lever le voile sur le mensonge de ses origines, Wahhch devra-t-il lâcher le chien de sa colère et faire le sacrifice de son âme ? »

Mon avis :

Ce roman n’est pas du tout mon genre de lecture habituel. Je ne l’ai pas découvert par hasard, encore moins par le bouche à oreille. Le titre ne me disait rien, l’auteur encore moins. Ce semestre à la fac, il m’a été demandé de lire 8 livres pour mes cours de littérature. Parmi eux : Anima de Wajdi Mouawad. En lisant le résumé, je me suis dit « Woah, ok, ce livre n’est vraiment pas fait pour moi ! ». Il y a trop de violence en un seul résumé pour me donner envie de lire un roman sombre de près de 500 pages. Bien obligée pourtant, je me lance dans la lecture. La première page me laisse perplexe, les suivantes me glacent. Que suis-je en train de lire ? Et je vais vous donner la réponse tout de suite. Je découvrais un coup de cœur livresque comme je n’en avais jamais expérimenté de ma vie.

Parlons d’abord de la forme du roman. Il n’y a pas de chapitres à proprement parler. Il y a quatre grandes parties, quatre grandes étapes que va connaître notre personnage principal : Wahhch Debch. Jamais on ne pénétrera ses pensées, on le suivra, parfois de très près, parfois de très loin, tout dépendra de qui le regarde. Chat, cheval, papillon, boa, ou toute autre créature deviendra notre caméra, nos yeux, notre narrateur. Le style d’écriture changera autant de fois que le narrateur cédera sa place au suivant. Cela m’a tout simplement bluffé. « C’est du génie », ai-je pensé.

La chose qui ne change pas, tout au long du roman, c’est la précision des mots. Ils sont crus, bruts, et d’une intensité qui me faisait presque mal. Certaines descriptions ont été des plus percutantes, comme si les images que j’imaginais étaient réelles et se passaient juste sous mes yeux. Ce roman est un coup de poing dans le cœur, un coup de poing dans l’âme.

Je me dois de vous prévenir, cette lecture est difficile. Viols, massacres et cruauté sous toutes ses formes se glissent entre les pages de ce roman. Pourquoi le lire, alors ? vous demandez-vous. Car c’est un chef d’oeuvre, une pièce unique, qui me laisse désœuvrée depuis que je l’ai refermée. Je n’arrive pas clairement à faire le point sur ma lecture. Est-ce que j’ai aimé ce que j’ai lu ? Non, non je n’ai pas aimé. Ce que j’ai lu m’a révolté, m’a bouleversé, m’a brisé… Un tourbillon d’émotions que je n’apprécie pas ressentir lorsque je lis ! Pourtant, j’ai aimé ce roman. Il y a une lumière dans toute cette noirceur dont je n’arrive pas encore à trouver la source et qui pourtant est bien là, quelque part.  La plume et les messages défendus par l’auteur sont incroyables et vous en avez d’ailleurs un aperçu avec la citation que j’ai choisi, qui est en fait la pensée d’un rat… L’originalité du roman, grâce à sa forme et à son style, vaut également le détour.

J’ai découvert après ma lecture que ce roman avait reçu plusieurs prix : le prix Phénix de littérature, le Grand Prix Thyde-Monnier de la SDGL, le prix de la Méditerranée, le prix du deuxième roman de Lecture en tête, le prix du jury de l’Algue d’or et le prix catalan Llibreter du roman étranger… Bref, toute une flopée de récompenses qui n’est pas un hasard à mes yeux. Ce que je vous propose aujourd’hui, n’est pas la découverte d’un livre, ce n’est pas une simple lecture, c’est un périple. Une aventure tortueuse au plus profond de la noirceur humaine avec comme ancrage, comme bouée, les regards des animaux et insectes qui suivent notre protagoniste à la manière d’une caméra embarquée.

En conclusion : Un coup de cœur inattendu et étrange que je ne saurais comprendre. Une chose est sûre, ce livre a marqué ma vie de lectrice à tout jamais. Je ne peux pas le conseiller « à tout le monde » bien évidemment, mais si vous avez envie de sortir hors des sentiers battus, envie d’une lecture différente sur bien des aspects et de vivre une expérience aussi bien bouleversante que déroutante, alors ne passez pas à côté d’Anima.

Détails :

Auteur : Wajdi Mouawad
Edition : Acte Sud (collection Babel ici)
Prix format Babel : 9,70€
Pages format Babel : 494
Avertissement – Rappel : Cette lecture est difficile, âmes sensibles soyez bien au courant que différents sujets sont traités et pourront heurter votre sensibilité (notamment le viol et la cruauté sous toutes ses formes).

Si vous avez lu ce livre, donnez moi votre avis, j’ai besoin de connaître votre ressentis… 🙂 !

 

22 réflexions au sujet de « Anima – Wajdi Mouawad »

  1. Connaissant « Incendies » du même auteur, je me doute que ce roman doit être dur… Si tu es prête à retenter l’expérience, je te conseille le film « Incendies » de Denis Villeneuve, grosse découverte cinématographique !

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Anima – Wajdi Mouawad | OmbreBones

  3. Ping : Les lectures obligatoires, un cauchemar opportun ? Mon avis, mes conseils ! | Book's Anatomy

  4. Je l’ai terminé récemment et je ressens exactement la même chose. Tu as mis des mots sur mes émotions et j’aime énormément ton article. Je ne sais pas si je serais capable de raconter mon expérience avec ce livre mais ce qui est sûre c’est que je resterais à jamais marquée par cette histoire hors du commun 🖤

    Aimé par 1 personne

    • Je suis heureuse de lire ton commentaire, il me fait très plaisir, merci !
      C’est tout à fait ça, un livre hors du commun, une expérience de lecture vraiment intense et particulière… On la portera en nous à jamais 🖤

      Aimé par 1 personne

  5. Même si ce genre de roman que je ne lirai donc jamais puisque n’étant pas du tout mon type de lecture, recevez néanmoins un grand bravo pour cette superbe chronique ainsi que toutes mes félicitations pour votre magnifique analyse !

    Aimé par 1 personne

  6. C’est drôle, ce livre ne m’attire absolument pas, ce n’est pas mon genre de lecture mais ta chronique m’intrigue ! Tu le vends parfaitement bien alors… à voir pour moi 😘

    Aimé par 1 personne

  7. Cette chronique est juste WAHOU. tout comme toi, le résumé ne me tentait pas vraiment mais punaise ta chronique !! Ça a l’air d’être une vraie pépite de la litterature et tu nous transcrit tellement bien tes émotions c’est fou ! Je ne sais pas si je le lirai car il a l’air assez dur mais je me suis régaler a lire ta chronique !! ❤❤❤

    Aimé par 1 personne

    • Mooooow merci 😭😍❤️ J’ai essayé de faire de mon mieux pour présenter ce livre qui m’a tellement chamboulé ..!! Oui, il est très très dur et il faut être bien accroché pour le lire ..! Merci beaucoup ma Copinette ❤️❤️❤️

      J'aime

  8. Wajdi Mouawad est un génie, je suis bien d’accord avec vous ! C’est aussi un metteur en scène incroyable ! N’hésitez pas à aller voir ses pièces, il dirige la Colline en ce moment, si vous n’êtes pas loin de Paris, il faut en profiter. Merci pour votre billet, je ne l’ai encore jamais lu, maintenant, j’en ai bien envie.

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup ! Malheureusement je suis très loin de Paris (dans le sud) alors je ne pourrais pas aller le voir pour l’instant mais je ne doute pas que ce doit être génial ! J’espère voir ses pièces un jour 😃
      Je vous conseille de le lire, pour découvrir une autre facette de lui, même si ses textes sont « durs »…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s