Écrire, ou se pardonner d’être imparfait

bfogjerpo

Cela vous arrive-t-il de vous sentir nul(le) après avoir créé quelque chose ? Par exemple, vous venez d’écrire un paragraphe, en essayant de transcrire avec justesse les images qui prennent vie dans votre esprit, et en le relisant vous trouvez cela mauvais ?  Ou bien lorsque vous êtes fier de vous, mais que le résultat escompté n’arrive pas ? Vous avez donné le meilleur de vous même et les retours sont négatifs… Outch.
Cela vaut pour le travail, l’écriture, ou même les blogs. Ce doute, cette déception qui envahit votre esprit, vous blesse le cœur et tue votre créativité. C’est presque une pensée automatique. Je n’en suis moi-même pas débarrassée, elle finit toujours par revenir de temps en temps. Le principal est d’arriver à la faire déguerpir en vitesse sans qu’elle ne vous affecte trop. Je souhaite de tout cœur que cet article un peu différent, plus axé psycho/philo, vous aidera à relâcher la pression et à retrouver l’essentiel. 

Lire la suite

Publicités