King Kong Théorie – Virginie Despentes

kingkongtheorie booksanatomy

« On se fait engueuler parce que les hommes ont peur. Comme si on y était pour quelque chose. C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien… »

Résumé :

« J’écris de chez les moches, pour les moches, les frigides, les mal baisées, les imbaisables, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf, aussi bien que pour les hommes qui n’ont pas envie d’être protecteurs, ceux qui voudraient l’être mais ne savent pas s’y prendre, ceux qui ne sont pas ambitieux, ni compétitifs, ni bien membrés. Parce que l’idéal de la femme blanche séduisante qu’on nous brandit tout le temps sous le nez, je crois bien qu’il n’existe pas.
En racontant pour la première fois comment elle est devenue Virginie Despentes, l’auteur de Baise-moi conteste les discours bien-pensants sur le viol, la prostitution, la pornographie. Manifeste pour un nouveau féminisme. »

Mon avis :

Je n’ai que rarement lu des ouvrages sur le féminisme, mais en cette année 2019 j’ai pris pour résolution de m’y mettre, d’en découvrir et d’en parler. Quoi de mieux pour commencer dans ce domaine que King Kong Théorie dont on entend souvent parler lorsque l’on parle de littérature féministe ? Aussitôt acheté, aussitôt lu, en une soirée il était terminé.  Il m’a profondément bouleversé, bien au-delà des mots. Je me considérais déjà comme féministe, mais je n’avais jamais observé la société à travers le prisme que nous offre Virginie Despentes dans son livre.

Lire la suite

Publicités