Les lectures obligatoires, un cauchemar opportun ? Mon avis, mes conseils !

IMG_7038

Partie 1 : Mon expérience et mon avis sur les lectures obligatoires

C’est avec une joie et un immense soulagement que j’ai refermé le 29/01/2018 – oui je note cette date libératrice en entier – ma dernière lecture obligatoire de toute ma vie ! Et quelle dernière lecture… une horreur ! Lire quelque chose qui me déplaît profondément, devoir le lire jusqu’au bout, faire des fiches, retenir des éléments précis pour m’en resservir ensuite dans une dissertation… C’est terminé !  Enfin, je dis ça, l’année scolaire n’est pas encore finie et je vais devoir écrire sur les 8 livres que j’ai dû lire pour ce semestre durant mes examens. Mais plus jamais je ne serais obligée de lire quoi que ce soit qui ne m’inspire pas. Après le collège, le lycée et quatre années à l’université, c’est enfin fini ! Libéréééééééééééééééeee, délivrééééééééeee, je n’en lirais plus jamaaaaaaaaais (ça y est vous l’avez dans la tête ?). Lire la suite

The sun and her flowers – Rupi Kaur

9781449486792_p0_v5_s550x406

« Trust your body / it reacts to right and wrong / better than your mind does – it is speaking to you »


Résumé :

« this is the recipe of life / said my mother / as she held me in her arms as i wept / think of those flowers you plant / in the garden each year / they will teach you / that people too / must wilt / fall / root / rise / in order to bloom – Rupi Kaur »

Mon avis :

The sun and her flowers a été l’un des livres qui me faisait le plus envie depuis sa sortie, et depuis qu’il a été annoncé par l’auteur surtout ! J’avais adoré son premier livre « Milk & honey » (ou Lait et miel) et je vous invite à aller voir ma chronique de ce livre avant de lire celle-ci :). Lire la suite

Les cancres de Rousseau – Insa Sané

couv-Cancres-de-Rousseau

« Les arrêts rendaient presque tous hommage à des figures de l’Histoire, comme si des Victor Hugo, des Jean Jaurès ou des Marie Curie avaient un jour arpenté les trottoirs de ma banlieue… Comme si baptiser d’un nom de fleur une cité glauque suffisait à colorer la vie en rose. »


Résumé :

« Depuis toujours on nous considérait comme des cancres. Bon ! C’est vrai : on ne pouvait pas s’empêcher d’être nous-mêmes,des gamins élevés à la dure qui remettent en question l’autorité. On se bagarrait, on était insolents, on séchait les cours, on était source de problèmes. » 1994, Sarcelles, Djiraël en est sûr, cette année sera exceptionnelle. Il entre en terminale, dans la même classe que ses potes Sacha, Jazz, Rania et les autres. En plus, la belle Tatiana semble enfin réponde à ses avances… Cerise sur le gâteau, le prof principal, c’est monsieur Fèvre – le seul qui s’intéresse à eux. Bref, c’est parti pour une année d’éclate… sauf que parfois, plus on prévoit les choses, moins elles se passent comme on le pensait. » Un grand merci à la maison d’édition Sarbacane et en particulier à Lucie, pour l’envoi de ce livre.♥

Mon avis :

Entre l’humour et le drame se glissent des notes de poésie, à la fois tendres et incisives. Une chose est sûre, nous avons là un auteur engagé qui, en plus de nous faire passer un bon moment de lecture, nous invite à porter un regard tout autre sur ces cancres dont personne ne veut. Ces jeunes désabusés, qui ont soif de vivre et de réussir, n’ont peut-être pas les bonnes clés et peut-être qu’ils ne s’y prennent pas de la bonne façon, mais ils essayent de s’en sortir. Nous les suivons donc à travers leurs galères, grâce au point de vue du personnage principal : Djiraël. Et la galère, lui, il connaît ça ! Il faut dire aussi qu’il sait très bien se mettre dedans, sans l’aide de personne…

Lire la suite

Les insoumis du blizzard – Fanny Abadie

Les-insoumis-du-Blizzard

« Ils étaient stupéfaits de découvrir qu’il suffit parfois de décider des événements pour qu’ils adviennent. »


Résumé :

« 2330, une ville à l’abandon. Cinq adolescents vivent dans la même communauté : Josh, le dénicheur, les soeurs Nejda et Liv, Afick et le pauvre Babak. Ils n’ont jamais connu que la neige, le blizzard et la glace : le froid intense a envahi l’Europe depuis des années, décimant une grande partie de l’humanité . Coupés du monde, ils endurent des journées rythmées par l’emploi du temps que leur imposent les adultes : Ilvina, Tamund le médecin-cuistot, Hélène et le chef Kelsang. Ceux-ci vivent mal le déclin de la communauté. Kelsang, surtout, est obsédé par l’idée d’assurer une descendance à leur groupe. Mais cela fait longtemps que la procréation est devenue artificielle ; et, dans cet environnement hostile, il ne dispose pas des moyens technologiques pour créer des embryons… » Encore un grand merci à la maison d’édition Sarbacane et tout particulièrement à Lucie, pour l’envoi de ce livre ♥ !

Mon avis :

Les problématiques soulevées dans ce roman sont intéressantes (survie de l’espèce humaine, vie en société, le bien du groupe avant le bien-être individuel, les relations humaines…). L’auteure fait des choix ambitieux et originaux qui m’ont rapidement envoûté. On sent qu’elle a essayé de faire passer de nombreux messages à travers son roman et dans l’ensemble, c’est plutôt réussi. Mon seul regret est que j’aurais aimé que l’on prenne plus le temps pour explorer cet univers et pour découvrir la psychologie des personnages. Plus de détails, plus de descriptions, auraient été bienvenus pour que l’on comprenne encore mieux le mode de vie de ces rescapés, leurs passés, leurs désirs… Lire la suite