Les petits dieux de l’Olympe (album) – Roxane Marie Galliez et Jérémy Parigi

les petits dieux de l'olympe

Résumé :

« Même les dieux ont été des enfants !
Avant de créer l’Olympe, Zeus, Hadès, Poséidon, Hestia, Déméter et Héra ont dû apprendre à maîtriser leurs pouvoirs et à écouter leurs parents, Cronos et Rhéa, et surtout leur nourrice Amalthée qui les garde sur le mont Ida, en Crête, avec l’aide des Curètes en armes. On ne plaisante pas avec la sécurité des petits dieux ! Mais les petits garnements ont une fâcheuse tendance à n’en faire qu’à leur tête… » Merci à la maison d’édition Hemma pour l’envoi de ce joli album !

Mon avis :

Je ne chronique pas souvent des albums jeunesses mais c’est toujours un plaisir d’en découvrir de nouveaux ! Cette fois, il d’agit d’un album cartonné pour les enfants à partir de 3 ans, qui permet aux petits de découvrir la mythologie. Les petits dieux de l’Olympe, vous vous en doutez, porte sur les mythes grecs 🙂 !

Lire la suite

Publicités

Autoboyographie – Christina Lauren

autoboyographie booksanatomy

« – Si tu veux mon avis, dis-je prudemment, un Dieu digne de ton amour éternel ne te jugerait pas pour qui tu aimes pendant que tu es ici. »


Résumé :

« Lorsque la famille de Tanner Scott quitte la Californie pour l’État, plus traditionnel, de l’Utah, le jeune homme se rend à l’évidence : il va falloir rentrer dans le placard à nouveau. Après tout, il ne lui reste plus qu’un semestre à tirer avant la liberté (comprendre : fuir l’Utah dès que possible).
C’est alors que sa meilleure amie Autumn lui lance un défi : le prestigieux séminaire de Provo High. Un programme où les étudiants ont quatre mois pour rédiger un roman. Tanner ne peut résister au plaisir de clouer le bec à Autumn… Quatre mois, c’est long et largement suffisant pour relever ce challenge. D’ailleurs, Tanner a bien raison. Preuve en est, il ne lui a fallu que quelques secondes pour repérer Sebastian Brother, le petit prodige – accessoirement mormon – qui a remporté le séminaire haut la main l’année passée. Et il n’a eu besoin que de quelques semaines pour tomber éperdument amoureux de lui… »

Mon avis :

Une histoire qui mêle religion et homosexualité ? C’est le pari audacieux d’Autoboyographie ! Depuis l’annonce de sa sortie aux US, je n’avais qu’une hâte : me procurer ce roman. C’est mon tout premier Christina Lauren et je suis vraiment ravie d’avoir découvert leur plume avec celui-ci – ce sont deux femmes qui écrivent ensemble. Ce livre a été un vrai coup de cœur, un petit bijou d’amour. Lire la suite

Le journal de Gurty, Printemps de chien – Bertrand Santini

IMG_7778

« Selon une certaine rumeur, l’être humain serait l’animal le plus intelligent de la Terre. Personnellement, je n’en crois pas un mot. La preuve : cette rumeur a été propagée par les humains eux-mêmes. Or, s’il y a bien un signe indiscutable de bêtise, c’est de se croire plus malin que les autres. »


Résumé :

« La campagne de Gurty, d’ordinaire si tranquille, devient le théâtre d’une guerre explosive entre voisins ! En effet, la famille Caboufigue – le couple d’humains qui logent chez le sinistre chat Tête de Fesses – a décidé de faire raser tous les arbres de leur terrain pour laisser passer le haut débit Internet. Quelle idée stupide ! Heureusement, les autres voisins, Gurty et son Gaspard en tête, comptent tout faire pour empêcher ce massacre. Il est d’autant plus vital de préserver la campagne que le printemps vient d’arriver, et qu’un flot de bébés animaux s’apprête à naître… »
Un très grand et chaleureux merci aux éditions Sarbacane pour l’envoi de ce roman ♥ !

Mon avis :

J’avais très hâte de découvrir ce tome-ci, depuis que j’ai découvert cette série avec le roman précédent Marrons à gogo ! Je vous invite à lire la chronique correspondante si ça vous tente 🙂 !

On suit une nouvelle fois l’intrépide et amusante Gurty, dans ses aventures de vacances printanières. On y retrouve son amie Fleur, le chat Tête de Fesses, l’écureuil qui fait hi hi, et bien d’autres personnages qu’il me tardait de retrouver ! Cette fois, Gurty et ses ami(e)s doivent sauver un marronnier centenaire qui abritent de nombreuses familles d’animaux. La famille Caboufigue veut l’abattre afin de regarder les match de foot à la TV  sans soucis… Et ils n’ont que faire de déranger la nature, leur confort doit passer avant tout ! Heureusement, Gurty pourra compter sur l’aide de sa meilleure amie Fleur et des animaux de la forêt pour mettre en place un plan d’action du tonnerre ! Lire la suite

Les cancres de Rousseau – Insa Sané

couv-Cancres-de-Rousseau

« Les arrêts rendaient presque tous hommage à des figures de l’Histoire, comme si des Victor Hugo, des Jean Jaurès ou des Marie Curie avaient un jour arpenté les trottoirs de ma banlieue… Comme si baptiser d’un nom de fleur une cité glauque suffisait à colorer la vie en rose. »


Résumé :

« Depuis toujours on nous considérait comme des cancres. Bon ! C’est vrai : on ne pouvait pas s’empêcher d’être nous-mêmes,des gamins élevés à la dure qui remettent en question l’autorité. On se bagarrait, on était insolents, on séchait les cours, on était source de problèmes. » 1994, Sarcelles, Djiraël en est sûr, cette année sera exceptionnelle. Il entre en terminale, dans la même classe que ses potes Sacha, Jazz, Rania et les autres. En plus, la belle Tatiana semble enfin réponde à ses avances… Cerise sur le gâteau, le prof principal, c’est monsieur Fèvre – le seul qui s’intéresse à eux. Bref, c’est parti pour une année d’éclate… sauf que parfois, plus on prévoit les choses, moins elles se passent comme on le pensait. » Un grand merci à la maison d’édition Sarbacane et en particulier à Lucie, pour l’envoi de ce livre.♥

Mon avis :

Entre l’humour et le drame se glissent des notes de poésie, à la fois tendres et incisives. Une chose est sûre, nous avons là un auteur engagé qui, en plus de nous faire passer un bon moment de lecture, nous invite à porter un regard tout autre sur ces cancres dont personne ne veut. Ces jeunes désabusés, qui ont soif de vivre et de réussir, n’ont peut-être pas les bonnes clés et peut-être qu’ils ne s’y prennent pas de la bonne façon, mais ils essayent de s’en sortir. Nous les suivons donc à travers leurs galères, grâce au point de vue du personnage principal : Djiraël. Et la galère, lui, il connaît ça ! Il faut dire aussi qu’il sait très bien se mettre dedans, sans l’aide de personne…

Lire la suite