Le gouffre – Rolland Auda

le gouffre booksanatomy

« Il s’était fait avoir. Il avait trop cru aux règles. Il aurait dû mieux se protéger ! Il n’avait pas fait d’incantations. Il n’avait pas consacré sa canne et il n’avait pas tracé de cercle sur le sol. Il n’avait pas conjuré le sort à l’aide de formules ! Dans ces conditions, les quatre babioles posées sur le bureau ne lui seraient d’aucune aide. Il avait perdu. Bêtement. »


Résumé :

« Lorsque Saïd, 17 ans, se rend en plein hiver à Maleroque, un village des Alpes, ce n’est pas simplement pour pratiquer sa passion, la spéléologie. C’est aussi pour aller passer quelques jours dans la maison de son grand-père qui vient de mourir : Hans, dit Jean des Loups, célèbre écrivain. Mais Saïd se rendra vite compte que les sorciers et les monstres ne hantent pas que les histoires à succès de son grand-père, et qu’il est très attendu. Que veut-on de lui ? Qui est ce mystérieux Sourcier, dont les créatures de fumée surgissent des entrailles de la Forêt Chantante ? Une chose est sûre : pour s’en sortir, Saïd devra affronter bien plus que ses propres démons. »
Encore un très grand merci à la maison d’édition Sarbacane et notamment à Lucie pour cet envoi ♥ !

Mon avis :

Le gouffre est un roman fantastique, destiné aussi bien aux ados qu’aux adultes, où se mêlent créatures étranges, magie et personnages originaux. Le jeune Willy-Saïd, alias Cid, va partir sur les traces de son grand-père et être confronté malgré lui à un univers magique qui le dépasse… Au début, je me suis sentie tout aussi déboussolée que lui, car les autres personnages connaissent tout du monde dans lequel ils évoluent, alors que Saïd – comme le lecteur – ignore tout des secrets de Maleroque et ses habitants. Danger, échiquier grandeur nature et enquête sont au rendez-vous !

Lire la suite

Publicités

Autoboyographie – Christina Lauren

autoboyographie booksanatomy

« – Si tu veux mon avis, dis-je prudemment, un Dieu digne de ton amour éternel ne te jugerait pas pour qui tu aimes pendant que tu es ici. »


Résumé :

« Lorsque la famille de Tanner Scott quitte la Californie pour l’État, plus traditionnel, de l’Utah, le jeune homme se rend à l’évidence : il va falloir rentrer dans le placard à nouveau. Après tout, il ne lui reste plus qu’un semestre à tirer avant la liberté (comprendre : fuir l’Utah dès que possible).
C’est alors que sa meilleure amie Autumn lui lance un défi : le prestigieux séminaire de Provo High. Un programme où les étudiants ont quatre mois pour rédiger un roman. Tanner ne peut résister au plaisir de clouer le bec à Autumn… Quatre mois, c’est long et largement suffisant pour relever ce challenge. D’ailleurs, Tanner a bien raison. Preuve en est, il ne lui a fallu que quelques secondes pour repérer Sebastian Brother, le petit prodige – accessoirement mormon – qui a remporté le séminaire haut la main l’année passée. Et il n’a eu besoin que de quelques semaines pour tomber éperdument amoureux de lui… »

Mon avis :

Une histoire qui mêle religion et homosexualité ? C’est le pari audacieux d’Autoboyographie ! Depuis l’annonce de sa sortie aux US, je n’avais qu’une hâte : me procurer ce roman. C’est mon tout premier Christina Lauren et je suis vraiment ravie d’avoir découvert leur plume avec celui-ci – ce sont deux femmes qui écrivent ensemble. Ce livre a été un vrai coup de cœur, un petit bijou d’amour. Lire la suite

Le dieu oiseau – Aurélie Wellenstein

le dieu oiseau

« D’une génération à l’autre, les peuples restaient prisonniers de leur haine et la transmettaient, intacte, à leur descendance. »


Résumé :

« Une île. Dix clans. Tous les dix ans, une compétition détermine quel clan va dominer l’île pour la décennie à venir. Les perdants subiront la tradition du « banquet » : une journée d’orgie où les vainqueurs peuvent réduire en esclavage, tuer, violer, et même dévorer leurs adversaires. Il y a dix ans, Faolan, fils du chef de clan déchu, a assisté au massacre de sa famille. Sauvé par le fils du chef victorieux, Torok, il est depuis lors son esclave et doit subir ses fantaisies perverses. Sa seule perspective d’avenir est de participer à la compétition de « l’homme-oiseau », afin de renverser l’équilibre des pouvoirs en place et de se venger. Qui du maître ou de l’esclave va remporter la bataille ? Quel enjeu pour les habitants de l’île ? Quel est le prix à payer pour la victoire ? »
Un récit psychologique sombre et violent sur le traumatisme, la résilience, la vengeance. Un roman initiatique magistral. Le roman le plus fort et le plus brutal d’Aurélie Wellenstein à ce jour. »

Mon avis :

Ce livre est vraiment très original, tant par son univers que par son développement. Faolan a vu sa famille se faire massacrer dix ans plus tôt et la seule raison qui le maintient en vie est due au fils du clan vainqueur qui l’a choisi comme esclave. Tous les dix ans, le clan vainqueur remet son « titre » en jeu   et chaque clan s’affronte dans une Quête sans merci. Le candidat qui réussit à ramener l’œuf doré dans son clan lui octroie sa victoire et lui permet d’être au-dessus des autres pendant les dix années suivantes. Tout le monde peut tenter sa chance, tout le monde, même les esclaves comme Faloan. La date des sélections approche, il tient là sa chance d’échapper à son destin et plus important encore, de venger sa famille. Lire la suite

La Faucheuse (T2), Thunderhead – Neal Shusterman

« J’ai effectué un nombre incalculable de simulations quant à la survie de l’humanité. Sans moi, elle aurait eu 96,8% de chances de s’éteindre d’elle-même et 78,3% de chances de rendre la planète inhabitable pour toutes forme de vie terrestre. L’humanité l’a échappé belle en se choisissant comme gouvernant et protecteur une intelligence artificielle bienveillante. Mais comment protéger l’humanité d’elle-même ? »


Résumé :

« Les humains apprennent de leurs erreurs. Moi pas. Je ne commets jamais d’erreurLe Thunderhead, l’intelligence artificielle qui gouverne le monde, a interdiction de se mêler des affaires de la communauté des faucheurs.
Il ne peut qu’observer… et il n’aime pas ce qu’il voit. »

Mon avis :

Si dans le premier tome nous avions au fil du récit, des pages de journaux intimes de grand(e)s Faucheurs et Faucheuses, dans ce tome-ci, nous avons affaire aux pensées du ThunderHead, IA qui régit la planète d’une main de maître. J’ai vraiment adoré ce tome, qui se distingue vraiment du tome 1 car l’univers n’est pas exploité de la même façon. On continue d’en apprendre plus sur le fonctionnement de la Communauté des faucheurs, mais également sur le ThunderHead et j’ai énormément adoré avoir accès aux pensées de cette intelligence artificielle !

Lire la suite