Au Crépuscule – Anthony Yno Combrexelle

Au crépuscule Anthony Yno Combrexelle Booksanatomy blog

« Si tu veux te racheter, mon pote, tu dois le faire en vivant. L’ardoise ne va pas s’effacer en disparaissant. Ça serait plus facile pour toi évidemment, mais ça rendrait tout ça… totalement vain. »

Résumé :

« Vous devriez craindre la nuit !
Paris, 1893. Quatre adolescents, devenus malgré eux protecteurs de la magie, intègrent la Garde de l’éther afin d’éviter que des objets magiques ne tombent entre de mauvaises mains. Mais, un jour, des enfants de leur ancien orphelinat disparaissent dans d’étranges circonstances. Et ils ne sont pas les seuls, car les gargouilles de Notre-Dame de Paris s’évanouissent à leur tour.
Monstres de pierre, fées noires… en élucidant tous ces mystères, les orphelins vont mettre en péril leur amitié, et leurs vies. » – Un grand merci à la maison 404 éditions pour l’envoi de ce roman et à l’auteur pour sa dédicace ♥ !

Mon avis :

Vous souvenez-vous de ma chronique de Presque Minuit ? Si non, je vous invite à cliquer ici pour la lire ou la relire avant de découvrir ma chronique du jour… Bien qu’Au crépuscule s’inscrit comme étant sa suite, il peut être lu indépendamment. Cela dit, je ne saurais que trop vous recommander de commencer par Presque Minuit avant d’enchaîner sur celui-ci, sinon vous passeriez à côté de références et autres subtilités évoquées dans ce roman !

Quelle joie de retrouver la plume d’Anthony Yno Combrexelle dans son nouveau livre ! Il n’y a rien de mieux pour apprécier le style d’écriture d’un auteur que de suivre son travail sur la durée. Au crépuscule confirme que sa plume est aussi précise qu’elle est élégante. J’avais énormément apprécié la richesse du langage employé dans Presque Minuit, et j’ai retrouvé ce même plaisir ici.

Le roman est séparé en quatre parties bien équilibrées, j’entends par là que chaque axe comporte un rythme, un climax et un bouleversement spécifique, ce qui permet de réactualiser le suspens en continu.

Il est évident que l’auteur a le souci du détail concernant le côté historique de son récit. Entre l’ambiance décrite, la manière de parler des personnages, les décors et autres descriptions architecturales qui viennent nourrir l’histoire, je n’ai eu aucun mal à me sentir transporté à Paris en 1893. Cette attention particulière est très judicieuse, car cela permet de donner à la fois un plus grand effet de réel, mais également une grande profondeur à l’histoire, si bien qu’il est plus facile de rester connecté à celle-ci du début jusqu’à la fin. Personnellement, j’ai souvent du mal avec les univers steampunk, SF ou fantasy pure par exemple. Quand le monde est trop éloigné de la réalité, cela m’ennuie profondément et j’ai du mal à y croire ou à me plonger dans l’univers que l’écrivain tente de me dépeindre. Pour gagner le chemin de mon cœur de lectrice, il me faut absolument un lien concret avec la réalité et c’est ce qu’a réussi à faire avec justesse Anthony Yno Combrexelle.

L’autre point fort de ce livre est le fait que l’on ne puisse pas se dire que puisque Untel est un héros, il ne peut rien lui arriver. Les personnages sont mis à rude épreuve tout au long du récit et leurs développements sont suffisamment imprédictibles pour le lecteur, pour que l’on craigne pour leurs vies et que l’on se presse de tourner les pages ! À travers quelques-uns d’entre eux, l’auteur explore la noirceur de l’être humain, ses failles et ses démons, tout en conservant l’idée que la rédemption est possible pour tous. C’est cet équilibre fragile entre lumière et ténèbres, entre le bon et le mauvais, qui s’affrontent en chacun de nous et que l’on retrouve à différents niveaux de lecture tout au long du roman, qui m’a touché.

En conclusion : Un second roman parfaitement exécuté, si vous aviez aimé Presque Minuit, foncez ! Et si vous ne connaissez pas encore cet auteur et que vous aimez le steampunk, le fantastique et les univers un peu sombres, foncez aussi !

Détails :

Auteur : Anthony Yno Combrexelle
Édition : 404 Éditions
Prix : 16€
Pages : 342

Il vous tente ? Vous l’avez lu ? Si oui je serais curieuse d’avoir votre avis ! Vous connaissez cet auteur ? : D

3 réflexions au sujet de « Au Crépuscule – Anthony Yno Combrexelle »

  1. Ping : #PartageTaVeille | 18/09/2019 – Les miscellanées d'Usva

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s