Les lectures obligatoires, un cauchemar opportun ? Mon avis, mes conseils !

IMG_7038

Partie 1 : Mon expérience et mon avis sur les lectures obligatoires

C’est avec une joie et un immense soulagement que j’ai refermé le 29/01/2018 – oui je note cette date libératrice en entier – ma dernière lecture obligatoire de toute ma vie ! Et quelle dernière lecture… une horreur ! Lire quelque chose qui me déplaît profondément, devoir le lire jusqu’au bout, faire des fiches, retenir des éléments précis pour m’en resservir ensuite dans une dissertation… C’est terminé !  Enfin, je dis ça, l’année scolaire n’est pas encore finie et je vais devoir écrire sur les 8 livres que j’ai dû lire pour ce semestre durant mes examens. Mais plus jamais je ne serais obligée de lire quoi que ce soit qui ne m’inspire pas. Après le collège, le lycée et quatre années à l’université, c’est enfin fini ! Libéréééééééééééééééeee, délivrééééééééeee, je n’en lirais plus jamaaaaaaaaais (ça y est vous l’avez dans la tête ?).

giphyreinedesneiges

 

Mise à part cette dernière lecture désagréable, j’ai quand même découvert des livres et des auteur(e)s très chouettes durant ma scolarité. Pour un livre peu apprécié, j’en ai toujours découvert un autre qui me plaisait. Cela me fait à peu près un 50/50 équilibré et je dirais que le jeu en vaut quand même la chandelle.
J’ai découvert des auteur(e)s varié(e)s, notamment : Marry Higgins Clark, Delphine de Vigan, Molière, Victor Hugo, Murielle Barbery, Amélie Nothomb, Todd Strasser, Anne Franck, Jane Austen, Maupassant, Flaubert, Shakespeare, Alice Ferney… Et bien d’autres !
Je dois bien reconnaître que sans l’école, je n’aurais pas découvert certains auteur(e)s ou certains livres qui ont finalement été des coups de cœur (un exemple ici). C’est aussi le but des lectures obligatoires : enrichir l’horizon littéraire des étudiants pour leur faire connaître autre chose, les sortir de leur confort de lecture… Grâce à ma scolarité j’ai lu Racine, Voltaire, Blazac (et d’autres) que je n’aurais peut-être jamais lu dans un autre contexte !

giphybellebook

Le problème avec les lectures obligatoires… Eh bien, c’est qu’elles sont obligatoires ! Un livre qui aurait pu être plaisant devient ennuyeux, et ce juste à cause de ce petit mot : l’obligation. De plus, il arrive qu’on nous oblige à lire un livre dans un genre qui ne nous intéresse pas du tout, avec une plume qui ne nous revient pas et une histoire qui nous laisse de marbre. Le pompon quoi ! Je connais beaucoup de personnes dans mon entourage qui n’ont jamais aimé la lecture, en partie à cause de cela. Pour eux la lecture restera un mauvais souvenir, car on les a forcés à lire des livres qui n’étaient pas faits pour eux… Les lectures obligatoires ont atrophié leurs goûts pour la lecture et en grandissant, ils n’ont plus eu envie de s’y essayer, car cela reste associé à un ennui profond.

sighdog

Partie 2 : Mes conseils pour en finir rapidement avec une lecture obligatoire

Vous l’avez compris grâce à la première partie, pour moi, les lectures obligatoires sont à la fois positives et négatives. L’obligation de lire un livre passionnant n’est pas un problème. Là où ça se complique, c’est lorsque le livre ne nous plaît pas ! Comment engloutir un pavé, plus ou moins imposant, qui nous semble bien indigeste ? Après douze années de lectures obligatoires, j’ai développé mes propres astuces pour transformer ce moment ennuyeux en un challenge personnel ! On commence tout de suite :


1) Lire en diagonale

Je vous avoue que je n’ai pas pu faire ça à l’université car j’ai toujours eu peur de rater un élément crucial. Par contre au collège et au lycée, je ne m’en privais pas. Une description de buisson un peu longue (coucou Balzac) HOP, ça dégage. Une description ennuyeuse du physique d’un personnage, HOP, je sautais le paragraphe… Et sans aucun remords, s’il vous plait 🙂 !


2) Lire le plus vite possible

Plutôt que de repousser l’horrible lecture jusqu’à la date limite, autant la lire d’un coup d’un seul pour en être débarrassé. Je crois que c’est un réflexe que j’ai acquis à l’université surtout. Alors oui, pendant quelques heures ce n’est pas très marrant, je rêvais de lire toute autre chose ou de flâner sur YouTube, mais au moins j’en étais vite débarrassée et je pouvais passer à autre chose le jour d’après. Alors bien sûr, la lecture n’est pas une course de vitesse. Cependant, quand on n’aime pas un livre, autant le lire vite fait bien fait. Un peu comme la prise d’un médicament. Mieux vaut le prendre d’un coup plutôt que de déguster une mixture horrible pendant 1h !


3) Se concentrer sur un livre à la fois

Pour ce semestre, j’avais 8 livres à lire allant de 93 à 930 pages. Ce n’était pas une mince affaire. Pourtant, j’ai pris deux semaines pour me concentrer dessus et j’ai tout lu. J‘ai même eu le temps de lire 10 livres personnels après ceux-ci, durant le mois de janvier. Comment ? Car une fois que je commençais un livre, je m’y mettais à fond. Je ne me suis pas éparpillée à entamer plusieurs livres, je me suis focalisée sur les livres pour la fac (du plus urgent, au moins urgent selon le programme de cours) et j’ai lu. Ensuite, une fois libérée, j’ai eu tout le loisir de lire autre chose sans avoir une épée de Damoclès au-dessus de ma tête à cause des cours.


4) Se fixer un objectif

Si vous ne pouvez pas le lire d’un coup, durant une même journée par exemple, fixez-vous un quota de pages à lire par jour. Si possible un nombre atteignable. Je n’aurais jamais pu lire mon pavé de 930 pages en une journée alors je me suis fixé un minimum de 100 pages par jour. Bien sûr, cet exemple est à adapter en fonction de la taille de votre lecture obligatoire et en fonction de votre emploi du temps. Dans l’idéal, il faudrait que votre objectif soit réaliste, sans être trop simple. Si vous ne vous fixez que 10 pages par jour, sur un gros pavé, vous n’en verrez jamais le bout… Je vous renvoie au point 2 !


5) S’offrir une petite récompense

Une fois votre quota de pages journalier défini, il ne vous reste plus qu’à lire ! Vous avez besoin de plus de motivation ? Choisissez et offrez-vous une petite récompense à chaque fois que vous atteignez le nombre fixé ! Et qui sait, peut être que ça vous donnera envie de continuer pour en lire un peu plus… Idées de récompenses : un chocolat, un bonbon, une vidéo YouTube, un épisode d’une série, 20 min de réseaux sociaux, bref, ce qui vous fait envie !

 

Et vous, quel est votre parcours de lectures obligatoires ? Quelle est votre plus belle découverte faite grâce à votre cursus scolaire ? Dites-moi tout 🙂  J’espère que cet article vous aura plu et qu’il vous aura donné quelques petites astuces pour que les lectures obligatoires désagréables soient plus facilement supportables !

Publicités

101 réflexions au sujet de « Les lectures obligatoires, un cauchemar opportun ? Mon avis, mes conseils ! »

  1. Le buisson m’a bien fait rire ! Quel mauvais souvenir pour moi les lectures obligatoires… Je crois que je n’en ai pas apprécié une seule. Mais j’ai décidé de me réessayer prochainement à la peste, qui me tente plutôt pas mal maintenant alors que je l’avais clairement abandonné pour les cours… Par contre, plus jamais on ne me reverra lire Voyage au bout de la nuit, ou Candide (je lui ferais manger (pour rester polie) son jardin lui !)

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Friday Bookish Vote #3 – All Men Must Read

  3. Très bel article sur cet éternel débat concernant les lectures obligatoires =D
    Comme toi, j’ai une vision à la fois positive et négative. D’une part parce que comme tu l’expliques si bien, je serais passé à côté de beaucoup d’auteurs si on ne m’avait pas demandé de les lire et cela nous sort aussi de notre zone de confort (au moins on a tenté plutôt que de critiquer sans avoir essayé).

    Mais d’autre part, il ne faut pas oublier que des personnes du même âge peuvent avoir une maturité complètement différentes, alors demander à une même classe de lire un livre peut être vécu de manières très opposées. Certains sont assez ouverts pour lire du Jules Verne et vont le faire à 10 ans tandis que pour d’autres ils vont attendre 20 ans avant de vraiment se sentir à l’aise avec cet auteur.

    Toutefois, je ne regrette pas ses lectures obligatoires car malgré les nombreux sauts de descriptions dans « La bête humaine » de Zola, je suis arrivée à la fin du livre en regrettant déjà d’avoir fini ma lecture (oui très étrange xD) et j’ai pu faire ma plus belle découverte en 3ème grâce à ma prof de français : « Geisha », d’Arthur Golden *o*.

    En revanche « Du côté de chez Swann » de Marcel Proust (lu à l’IUT) n’est jamais passé … Je n’ai lu que 300 pages sur 600 mais je n’avais plus la force de continuer xD

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup cela me fait très plaisir ! 😃
      Tu soulignes un point très important et je t’en remercie, celui de la réception de l’œuvre selon les âges… En effet, il peut sembler utopique de s’attendre à ce que toute les classe de 4ème (par exemple) étudie l’auteur X et y prennent goût, sachant que d’un âge à un autre, d’un milieu social à un autre, la réception va énormément varier…

      Ooooh j’ai vu le film Geisha sans jamais osé lire le livre mais tu m’en donnes envie maintenant 😍

      Je compatis… Lire du Proust ne m’a pas encore tenté, je dois l’avouer 😂

      J'aime

  4. C’est fort intéressant, et cela me touche de près car en tant que rédac chef de revue, je reçois beaucoup de livres qui s’empilent sur mon bureau, et parmi lesquels ils faut faire un choix pour les notes de lecture; Effectivement, il existe des méthodes efficaces de lecture rapide, encore qu’elle s’appliquent mal aux ouvrages scientifiques par exemple, pour lesquels je conseillerai plutôt un « carottage » en profondeur sur un chapitre intéressant… histoire de voir ce que le livre a « dans le ventre » et s’il « tient la route ». Evidemment, il en va tout autrement pour la littérature ! Je voudrais souligner ici le rôle joué par Fabrice Luchini et Jean d’Ormesson, pour faire redécouvrir aux lecteurs adulte le plaisir de ce qui avait été obligatoire à l’école. Grâce à eux je me suis retrouvé cet été à apprendre par coeur des scènes d’Andromaque… Le bonheur intégral !

    Aimé par 1 personne

    • Un très grand merci pour votre témoignage qui apporte un éclairage différent sur les lectures obligatoires, dans un contexte professionnel ! Ça m’a beaucoup plu, merci ☺️🙏🏻
      Pour les ouvrages scientifiques, c’est en effet une autre paire de manches ! Merci pour votre conseil à ce sujet qui servira sûrement à d’autres lecteurs !

      Je suis tout à fait d’accord et je pense qu’il faudrait davantage de moyens pour donner envie de plonger dans les classiques aux adultes qui ont été forcé en étant étudiants/enfants…
      J’ai étudié Andromaque au lycée et à l’époque je m’étais régalée aussi 😃!

      Encore un grand merci !

      J'aime

  5. Super article (merci pour la musique de la reine des neiges qui tourne en boucle dans ma tête 😝)!
    Personnellement, au cours de ma scolarité (jusqu’à BTS) je n’ai jamais lu les livres imposés ! Justement parce qu’ils étaient imposés ! Les 2 seuls que j’ai lu, c’est parce que j’ai eu la possibilité de choisir… Et sinon, au bac de français…. Je me suis payée un 5 à l’oral, en étant tombée sur « Candide » que je n’ai pas lu 😂… Hé bien maintenant ce livre est dans ma pal, ainsi que d’autres que je n’ai pas lu, qui maintenant, ne me sont plus imposés !
    Je vais garder cet article de côté, on ne sait jamais, si j’ai au cours de ma vie, une lecture obligatoire !

    Aimé par 1 personne

    • Hahahaha oups, pardon pour la musique 😂!
      Dis donc ça devait être compliqué pour les examens en effet…! Je crois que je n’aurais pas osé faire l’impasse, même lorsque je tombais sur des livres ennuyeux… Tu avais réussi à te rattraper avec l’écrit du bac? 😳
      Les livres sont toujours plus attirants quand ils deviennent « choix » ☺️
      Merci beaucoup pour ton retour et ton message 🙏🏻

      J'aime

  6. Ça fait bien longtemps que je n’ai pas eu de lecture obligatoire. Cependant au collège je ne lisais l’as du tout, arrivé la 1ere d’adaptation à l’époque avant les trois ans de bac pro initial aujourd’hui, on a eu des lectures obligatoires, dont l’Etranger de Camus. La révélation. Depuis 10ans je lis sans relâche. La seule lecture obligatoire à laquelle j’ai portée de l’intérêt m’a complètement transformé.

    Aimé par 1 personne

  7. Ping : Le plancher de Joachim, Jacques-Olivier BOUDON – La Fée aux Livres

  8. Parmi les lectures obligatoires, de mes années lycée, j’ai découvert la SF : 1984, le meilleur des monde…et j’aime toujours ce style ; quand aux autres lectures plus classique, ce ne fut pas une corvée.

    Aimé par 1 personne

  9. J’ai vraiment adoré ton article ma siamoise ! Il était génial ! Je te pique quelques conseils pour mes lectures obligatoires car moi ça ne fait que commencer ! 😉

    Aimé par 1 personne

  10. Pour ma part, j’ai eu des lectures obligatoires assez sympa qui ont été de bonnes découvertes. Tandis que d’autres ne m’ont pas plu. Il est vrai qu’à l’époque j’aimais lire mais ça en plus… Je ne prenais pas le temps de lire des livres pour moi

    Aimé par 1 personne

  11. 18 livres lus sur le mois de janvier ???! Waouh… je suis admirative !!!
    Les lectures obligatoires j’y ai eu droit comme tout le monde au collège/lycée, mais je n’en garde pas de mauvais souvenirs… soit j’ai eu de la chance, soit c’était mon côté bonne élève (ha ha), mais je me souviens avoir découvert de superbes romans. Antigone d’Anouilh, l’Assommoir de Zola, Cinna de Corneille, Rimbaud… Cela m’a souvent donné d’aller lire les autres écrits de ces auteurs d’ailleurs.

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup 🙈 Je ne lis pas autant tous les mois par contre hahaha !!
      Peut être les deux ? De la chance ET une bonne élève ? 😁 et en plus de ça peut être un goût naissant pour les classiques ? ☺️
      Oh oui Rimbaud… je l’avais oublié lui, c’est un bon souvenir de lecture obligatoire pour moi aussi !! 😍

      Aimé par 1 personne

  12. Personnellement, je me souviens de 2 lectures obligatoires pour lesquelles j’ai dû m’y prendre plusieurs fois avant d’entrer dans les livres et qu’une fois là dedans, enfin, ben j’ai adoré : l’alchimiste de Paolo Coelho et Le passeur de lumiere de Bernard Tirtiaux. Ce dernier auteur, j’ai lu tous ses romans plus tard !!
    Ma fille a 12 ans et elle a commencé cette année les lectures obligatoires. Elle aime beaucoup lire mais j’avais beaucoup de mal à la sortir de sa série fantastique sur les animaux… grâce à l’école, elle a dû lire le 1er tome des aventure du demi dieu Percy Jackson et… elle dévore la série. A un point tel que quand il lui faut lire un autre livre pour l’école et « qu’elle ne s’y met pas », je lui prends sa carte de bibliothèque et lui interdit d’aller chercher le prochain Percy Jackson tant qu’elle n’a pas fini l’obligation pour l’école… et ça marche, elle a fait comme toi, dans la seule journée de samedi, elle a lu son bouquin « pas super génial » 😁 elle va pouvoir lire le 6eme tome de Percy cette semaine de congé scolaire 😂

    Aimé par 1 personne

    • Oh oui ce sont deux auteurs que j’aimerais beaucoup découvrir d’ailleurs ! Tu as eu de la chance de les étudier à l’école ☺️
      Dis donc elle est super efficace ta fille !! 😃 Chapeau ! Et je trouve ça à la fois étonnant et incroyable qu’elle doive lire Percy Jackson pour les cours, ça change des classiques 😁
      Je trouve que c’est le mieux, lire d’un coup. Ça frustre moins que de se traîner le livre pendant des jours et des jours… surtout quand on a de beaux livres qui nous attendent ensuite héhé 😁…!

      Aimé par 1 personne

  13. J’ai adoré lire ton expérience et tes points ! Et ça me rappelle moi-même ma propre expérience, mais au lycée ! A l’université je n’ai pas vraiment eu de lectures obligatoires (Je n’étais pas en lettres). Alors je sélectionnais selon mes sujets.
    Pour ce qui est du lycée, je t’avoue que pour beaucoup d’entre eux, et surtout pour les lectures 1ère et Terminale (pour Français et Littérature), j’ai lu soit en diagonale, soit pas lu le livre du tout. Je prenais des résumés tout fait des chapitres sur le net (Oui, oui XD).
    Bon après je vais t’expliquer pourquoi. Il y avait l’Odyssée d’Homère, bon ça restait sympa, j’ai mi-lu en diagonale et mis trouvé des résumés. Nous avions Tous les matins du monde de Quignard, dont un film a été adapté avec Depardieu. Cela avait été une bonne lecture (j’avais lu entièrement). Après c’était la formidable pièce de théâtre de Beckett, Fin de Partie. J’ai découvert et apprécié Beckett avec ça. Et puis… Vlan vlan… Bon c’était la première année de la mise en vigueur, mais mon dieu quelle horreur. Un condensé d’ennui de 1500 pages, les mémoires du général De Gaulle. Olala, c’était horrible. J’avais les livres, mais je lisais trois pages je tombais par terre, asphyxié du peu d’espoir qu’il restait dans ma vie. Du coup j’ai trouvé des résumés et j’ai fait avec ça toute l’année, comme une majeure partie de ma classe d’ailleurs (ou peut-être la totalité). Le pire c’est que la prof était fan en cours XD. C’est de sacrés souvenirs x).

    Mais c’est clair que ce mot « obligation » peut amener à en dégouter plus d’un. J’avais vu un article sur les lectures obligatoires justement et ce que les gens avaient découvert, et une fille qui avait eu à lire Les fourmis de Weber disait que de mettre des lectures plus contemporaine et ouvertes à un jeune lectorat pourrait déjà simplifier bien des choses. Je n’ai rien contre les classiques, mais cette littérature là est sans doute réservé à un public plus poussée, comme les lettres modernes et ses dérivés 🙂

    Bisous :*

    Aimé par 1 personne

    • Hahahaha dis donc, tu étais un rebelle au lycée ! Je t’avoue que je n’ai jamais osé ne pas lire un livre 😱 J’en ai lu qu’un seul en diagonale au collège, en sautant même des chapitres : « pourquoi j’ai mangé mon père », que je n’ai pas aimé du tout.
      Oh nooooooon les mémoires du général de Gaule ?!? Au programme? Je l’ignorais complètement mais woah….. j’imagine bien l’ennui oui !! Je ne l’aurais jamais lu 😂

      Oui je suis tout à fait d’accord avec ce que tu dis. J’avais une super prof au lycée (et je l’ai eu deux ans, ouf) qui alternait classiques et contemporains (des prix de la rentrée littéraire de l’année, en général) et c’était beaucoup mieux pour tout le monde… Plus vivant et actuel aussi, à un âge où nous avions besoin de choses concrètes.
      Je pense aussi que les gros classiques (j’entends pas là, longs et peu accessibles) devraient être réservés aux études supérieures pour la majorité d’entre eux…!
      Merci pour ton retour d’expérience,
      😘😘

      Aimé par 1 personne

      • Un rebelle… Je ne sais pas, mais si je n’avais pas envie de me taper un livre que j’étais sûr de ne pas aimer, je ne le lisais pas ça c’est clair 😀
        Et ouais c’était bien les Mémoires ! Une horreur je te dis ^^. Un concentré d’idéologie et de barratin, infâme. Je te laisse ce titre d’article du figaro: « Les «Mémoires de guerre» seront au programme du bac littéraire 2010-2011. Un syndicat d’enseignants crie au scandale. », avec l’article (je crois que tu vas devoir approuver: http://www.lefigaro.fr/livres/2010/06/02/03005-20100602ARTFIG00596-de-gaulle-au-bac-la-polemique.php)

        Tu as eu quoi comme lectures avec cette prof de lycée, si tu t’en souviens ? Parce que c’est tout de même rare de suivre ses propres méthodes et qu’elles soient plus en adéquation avec l’âge des étudiants.
        Merci à toi pour ton article qui, je vois, nous fait bien tous réagir 🙂

        Aimé par 1 personne

        • Alors là oui, je te comprends tout à fait ! J’aurais crié au scandale aussi hahaha…. non mais vraiment, quelle idée ?!

          J’ai eu « l’élégance du Hérisson », « No et moi » et…. ma mémoire s’arrête là ! Je crois qu’il y en avait eu un autre mais impossible de me rappeler pour l’instant 😅

          Aimé par 1 personne

  14. Pour ma part, je suis en 3ème, et les profs font vraiment des efforts pour nous donner des livres intéressants. Par exemple, j’ai adoré No et Moi, de Delphine de Vigan,, ou encore la biographie de Malala, que j’ai adoré aussi.
    Par contre, les fois où j’ai eu à lire des classiques (Les misérables, La Vénus d’Ille, le Cid et j’en passe), j’ai eu énormément de mal à les terminer.

    Aimé par 1 personne

    • Oui c’est vrai que No et moi est très bien ! Je l’avais lu l’année où il est sorti, en Seconde 😃 c’est bien que les profs varient les types de romans car effectivement, lire que des classiques, c’est très lourd… Les classiques que j’ai toujours aimé découvrir et lire étaient les œuvres de Molière ☺️ Là par contre je n’avais aucun mal ! Tu as découvert des auteurs classiques qui te plaisent quand même un peu ..?

      Aimé par 1 personne

  15. Il est vrai que c’était une épreuve que de devoir lire les livres imposés. Le pire, si j’en crois mes souvenirs, a été Candide en Première… et bien sûr il a fallu que mon oral du bac porte sur celui-ci. C’était le seul que je n’arrivais pas à aimer. Je me suis totalement ramassée pour l’examen ! Par contre, en seconde, on nous a fait lire L’attrape-Cœur que j’ai apprécié. Mais le plus beau truc que j’ai découvert, c’est en Terminale : Les métamorphoses d’Ovide. D’ailleurs sur les quatre livres au programme, c’est le seul que j’ai relu et plus d’une fois.

    Aimé par 1 personne

  16. Hihihi ! J’ai connu cela il y a quelques annees . Des livres barbants à mourir d’ennui . Surtout l’option droit administratif que j’ai choisie et regretté . Des pavés de théories fades et quasi inutiles d’auteurs mal inspirés 😂

    Aimé par 1 personne

      • Tu n’imagines même pas 😂 entre chaque pavé, j’avais caché une romance pour apaiser mes migraines quotidiennes . J’avais une place de prédilection. Derrière à côté de la sortie. J’avais ma bande pour m’avertir si le prof s’approchait trop de moi . Malgré tout, c’etait de bons souvenirs 😂. Surtout le jour où je me suis tapée la honte quand le prof du droit constitutionnel m’a demandé de montrer la cover et lire le résumé de « quand l’ouragan s’apaise » qu’il m’a surprise entrain de lire 😂😂 Mya

        Aimé par 1 personne

  17. Quand je suis arrivée à l’unif, j’avais un cours où on devait lire une dizaine de romans sur l’année, les analyser, répondre à des questions précises, c’était matière d’examen. Dans le tas, il y avait « du côté de chez swann » que je n’ai jamais su terminer tellement je l’ai trouvé chiant. Et pourtant, j’adore la littérature de cette époque ! Je crois que c’est mon pire souvenir, sinon je lisais toujours chaque livre dès qu’on nous donnait la liste. J’ai toujours aimé lire, mais ça n’était pas le cas du tout de beaucoup de gens dans ma classe, je passais chaque heure avant l’interro à raconter tout le livre aux autres XD C’est un peu triste mais tu as raison, le système de lectures obligatoires craint vraiment. Il faudrait une liste au choix pour chaque genre littéraire, déjà, histoire de s’adapter aux goûts de chacun. C’est difficile dans les faits pour les interrogations et ça ne résoudra pas le problème de manière profonde, mais bon.
    Sinon le plus beau livre que j’ai découvert en lecture obligatoire, c’est le Comte de Montre Cristo. Je l’ai lu à l’unif pour un cours et c’est mon roman préféré de tous les temps ♥ J’étais déjà fan de Dumas (je dois être la seule fille au monde à considérer d’Artagnan comme mon bookboyfriend XD) mais là, quelle claque !

    Aimé par 1 personne

    • Je n’ai lu aucun des deux livres que tu cites mais j’avais bien envie de les découvrir un jour !
      Il devait tous t’entourer et te bombarder de questions du coup hahaha ça te faisait réviser au moins ! 😂
      Oui c’est vraiment un mauvais système et je crois qu’en creusant bien (avec ton idée par exemple) on pourrait trouver une solution pour arriver à intéresser un peu plus les élèves !😅 Mais est ce que les personnes compétentes en ont envie ? Ça c’est une autre histoire !
      Hahaha je pense que oui pour ton bookboyfriend mais au moins tu n’as pas à le prêter à quelqu’un d’autre 😏👌🏻 Il faudra que je le découvre un jour !

      Aimé par 1 personne

  18. Lire en diagonale quand t’as une prof psychopathe qui est susceptible de t’interroger sur tous les chapitres (oui oui on doit s’amuser à se rappeler de l’histoire par chapitre) avec le vocabulaire qui va avec et c’est d’office en échec si tu réponds bof à une seule chose c’est clairement impossible 😂
    Mais j’utilise la technique du quota par jour 😁

    Aimé par 1 personne

    • Mais nooooooooon 😱 ça existe vraiment ce genre de prof ?! Ohlalala ça doit être vraiment compliqué d’apprécier son cours…. 😂
      J’en reviens pas !
      C’est assez motivant comme technique 😊 En général je dépassais toujours mon quota car j’étais pris dans le « lire plus pour avancer plus vite » 😁

      J'aime

      • C’est le même genre de prof qui après sa première année à enseigner et un taux de réussite de ses étudiants qui frôle à peine la dizaine de pourcent qui décide alors qu’y en a pas assez qui ratent et que pour réussir et avoir notre moitié il faut qu’on fasse environ 70%. Voilà 😑😑😑 on adore 🙈
        Ah oui non en général je n’arrive pas à aller plus loin moi 😂 surtout que je suis obligée de tout annoter, chercher chaque mot de vocabulaire où j’hésite ainsi que des synonymes de la langue correspondante pas juste une traduction (j’étudie en anglais allemand et italien) donc après 50 pages c’est déjà pour mourir 😂

        Aimé par 1 personne

        • Ohlalalala l’horreur… je compatis à ta douleur 😅! J’aurais détesté avoir un prof comme ça… j’en ai des bien nazes aussi mais dans un genre différent 😂
          De quoi donner envie de ne pas venir en cours… !
          Tu as l’air d’avoir un sacré cursus dis donc, avec beaucoup de travail personnel à faire… 😱

          J'aime

          • En soit j’ai presque jamais cours, 10h à tout casser par semaine mais oui le travail à domicile est hyper conséquent.. 😐 Mais j’adore après, y a vraiment juste que cette prof là qui est sadique les autres sont corrects voir même géniaux donc ça va! 😁

            Aimé par 1 personne

  19. J’aurais bien aimer connaître ces astuces quand j’étais au collège ou lycée tiens ! ^^
    Enfin, j’avais l’habitude de lire le premier et le dernier chapitre au moins dans un livre si vraiment je n’accrochais pas, car comme tu l’as dit un livre qui pourrait être intéressant, bizarrement ne l’est plus quand on doit le lire… Même si ça m’a permis de lire du Flaubert, Maupassant et d’autres comme ce semestre avec un livre historique :p

    Aimé par 1 personne

    • Figure toi que moi aussi pour certains livres hahaha! Après j’estime avoir eu beaucoup de chances avec mes lectures obligatoires du collège et du lycée 🤔 C’est plus avec la fac que ça s’est dégradé…
      Oui c’est la magie de l’école qui a tendance à rendre les trucs intéressants ennuyeux…. 😅 Sauf exception avec des bons profs, évidemment !
      Oui tu as raison, et grâce à cela nous avons acquis un bagage culturel intéressant quand même 😊 J’ai beaucoup aimé Maupassant d’ailleurs, sa plume était agréable !

      Aimé par 1 personne

      • La fac a été plus douce avec moi, je n’ai pas eu beaucoup de lectures de livres obligatoires (2 ou 3 dont 2 livres intéressants. Mes profs préféraient les articles) ^^
        Les bons profs sont une catégorie à part et rendent (presque) tout intéressant !
        C’est vrai que ça permet de lire des auteurs qu’on n’aurait pas lu, je me souviens avoir adoré Voltaire alors que ce n’est pas du tout comme Harry Potter par exemple xD Maupassant a une manière d’écrire fluide si je me souviens et j’avais d’ailleurs adoré Boule de suif, ça avait été une heureuse découverte à ce moment.
        Ton article m’a donné envie de retourner à mes livres de lycée pour revoir ces auteurs d’ailleurs 🙂

        Aimé par 1 personne

        • Tu as eu de la chance en effet ! Mes profs à moi aimaient bien les gros pavés en moyen français … 😅
          Oh oui, j’ai lu Boule de Suif en lecture personnel et j’avais bien aimé ! Et si je l’ai lu en lecture perso, c’est grâce au fait que je l’avais découvert en cours et que ça m’avait plu ☺️ En effet rien à voir avec Harry Potter mais c’est une autre façon de lire je crois 🤔…
          Oh, ça me fait super plaisir que mon article puisse enclencher une action 😳🙏🏻 C’est super chouette, merci beaucoup !

          Aimé par 1 personne

  20. Au collège mes belles découvertes on été Antigone, Vipère au poing et sur liste de livre à choisir Jamais sans ma fille. Ma pire expérience de lecture à été l’or de Blaise Cendar. Et la pour la fac je dois lire Frankestein c’est cool je voulais lire depuis un moment ce livre 😊. En tout cas super article avec de très bon conseil.

    Aimé par 1 personne

    • Oooh Antigone, j’avais adoré aussi ! Avec Bérénice (j’y pense par association) ! Grâce à ton commentaire je m’en suis rappelée ☺️…
      Je n’ai jamais lu de Blaise Cendar, ça ne me dit rien 🤔
      J’ai lu Frankenstein l’année dernière en tant que lecture personnelle et j’avais bien aimé, même si elle m’avait fait froid dans le dos 🙈. Je te souhaite une belle découverte et une très bonne lecture !
      Merci beaucoup, ça me fait super plaisir 💗🙏🏻

      J'aime

    • Merci ma copinette, je voulais l’écrire pour fêter la fin de mes lectures obligatoires 🙈😍 !! Youpiiiiiiiiii c’est FINIIIII ! Je commençais à sérieusement saturer…
      Tu as eu de la chance durant ta scolarité 😏👌🏻

      J'aime

Répondre à lafeauxlivres Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s